Pécédement, nous avons parlé du cannabis et du sommeil. Dans la même logique, nous vous proposons d’effetuer un focus sur le CBD et le sommeil. À ce sujet, nous arboderons tour à tour : les troubles y afférents et l’utilisation du CBD pour dormir.

Quels sont les troubles liés au sommeil ?

En effet, pour mieux fixer les bases de notre article sur le CBD et le sommeil, commençons par évoquer les troubles. Sous cet angle, Science et Avenir explique que ceux-ci font référence aux dysfonctionnements du cycle du sommeil. Expliqués simplement, ils sont une rupture dans nos habitudes de sommeil. Ainsi dit, quels peuvent donc être les différents types ? Le Dr Jacqueline Rossant-Lumbrossot (médecin généraliste) et le Dr Lyonel Rossant (Pédiatre), via Doctissimo  distinguent trois :

  1. les dysomnies
  2. les parasomnies
  3. les troubles du sommeil d’origine psychiatrique, neurologique ou liés à une maladie.

que sont Les dysomnies ?

De fait, ces troubles désignent ceux-là qui altèrent aussi bien la qualité que la quantité du sommeil. Leurs causes sont variées. Ce type de trouble du sommeil peut être engendré par le stress émotionnel, un changement dans l’environnent du sommeil de l’individu, la diminution d’oxygène ou la prise de certains produits (alcool, médicaments ou drogues). S’agissant de la deuxième cause, nous pouvons prendre l’exemple d’une personne qui se trouve dans un lit d’hôpital ou qui dort avec un partenaire qui ronfle. Pour la troisième cause, en guise d’illustration, nous pensons à un séjour en haute altitude. Ceci étant dit, comment se manifestent les dysomnies ? Quels en sont les symptômes ? Nous vous présentons les principaux ci-dessous.

  • Dormir quand on a n’essaie pas de dormir;
  • Se réveiller fréquement la nuit;
  • Se réveiller précocement le matin;
  • Avoir des problèmes de respiration durant le sommeil (en haute altitude).
  • La durée du sommeil qui dimunie (en cas de prise de drogue, d’alcool ou de médicaments).
  • Manifester une somnolence excessive en plein jour (cas de la narcolepsie).

Que sont les parasomnies ?

En effet, le Dr Lyonel et le Dr Jacqueline indique que les parasomnies sont : « (…) des troubles du sommeil associés à des réveils nocturnes, mais sans perturbation importante du sommeil ou altération de la vigilance au cours de la journée« . Ceci dit, contrairement au type précédent, ici, les causes sont très peu connues. En revanche, les principaux symptômes eux, sont les suivants :

  • Le somnambulisme. Le Dr Christophe Petiau, neurologue rattaché au Centre du sommeil de la clinique Sainte Barbe à Strasbourg, au sein de cet article les décrit comme suit : « Ce n’est ni du sommeil, ni de l’éveil. Il y a des éléments de l’éveil, puisque que les somnambules peuvent agir et accomplir des actes complexes et des éléments propres au sommeil: les personnes n’ont aucune conscience de ce qu’ils font et généralement pas de souvenirs de ces épisodes au réveil ».
  • Les terreurs nocturnes. Ces dernières peuvent survenir quand le sommeil est profond, pendant les premières heures de la nuit.
  • Bruxisme. Il s’agit du grincement des dents observé chez certains individus, alors qu’ils dorment.
  • L’énurésie nocturne. Elle fait référence à une incontinence urinaire au cours de la nuit.

Que dire des autres troubles du sommeil ?

De fait, nous faisons allusion à ceux qui sont créés par des maladies, pathologies ou des troubles d’ordre psychiatrique et neurologique. Dans l’ensemble, il n’est pas possible de les présenter spécifiquement. Pourquoi ? Parce qu’ils varient d’une maladie / pathologie à une autre. Contrairement aux deux types précédents qui sont plutôt spécifiques et clairement définis.

Le CBD peut-il aider à mieux dormir ?

D’entrée de jeu, nous répondons directement par la positive. C’est-à-dire OUI. Pourquoi ? Pour plusieurs raisons dont nous choisissons de présenter les principales.

D’une part, par défaut, la manière avec laquelle le CBD interagit avec notre organisme favorise le sommeil. De fait, cette molécule agit sur les récepteurs CB1 du système endocannabinoïde (SEC) de l’homme. Ce qui favoriserait la somnolence ou l’endormissement.

D’autre part, la molécule de cannabidiol a la capacité d’agir, en amont, sur des facteurs qui pourraient vous empêcher de dormir. En l’occurrence la douleur chronique, le stress / l’anxiété et les effets secondaires liés à la prise de certaines substances (nicotine, médicaments etc). De fait, il a été rapporté que le CBD atténuerait ces facteurs pouvant conduire au troubles du sommeil. Donc, vous empêcher de dormir normalement. D’ailleurs, des études mettent en avant certaines de ces vertus. Nous présentons quelques-unes de ces recherches sur l’usage du CBD pour dormir, ci-dessous.

  1. Une étude publiée dans le Journal Permanente en 2019. Elle met en avant 72 adultes qui souffrent d’anxiété et de troubles du sommeil. Ils sont évalués sur ces deux maux au début de l’étude. Puis, reçoivent 25 mg de CBD sous forme de capsule. Ceux qui sont victimes d’anxiété prennent du CBD le matin. Parallèlement, les participants souffrant de troubles du sommeil prennent leur CBD le soir. Après le premier mois, les scores d’anxiété ont considérablement diminué chez 79% des personnes. Les scores de sommeil se sont améliorés chez 66% des participants. Donc, le cannabidiol aura été d’une grande utilité !
  2. Une enquête de Consumer Report. Elle aussi rejoint l’étude précédente. Du moins, ses résultats soutiennent que le Cannabidiol peut aider pour le sommeil. De fait, selon cette source, 10% des répondants auraient déclaré utiliser du Cannabidiol comme somnifère. Donc, le CBD serait une solution pour dormir.
  3. Une étude publiée dans la revue Medicines. Celle-ci met en exergue 490 personnes qui souffrent d’insomnie. Les données de l’étude sont recueillies de juin 2016 à mai 2018. Le but étant que chaque patient évalue ses symptômes d’insomnie sur une échelle de 1 à 10 (correspondant à « grave »). La moyenne de l’évaluation est de 6.6, au début. Puis, ils suivent un traitement à base de fleurs de chanvre. Celles-ci ont un dosage de CBD qui va de 5,7% à 30%. À l’issue, les participants ont évalué les symptômes en moyenne à 2,2, soit une diminution de 4,5.
  4. Une étude sur les effets du CBD. Celle-ci se focalise principalement sur le cortisol, l’hormone du stress. Les chercheurs découvrent que lorsque les participants prennent 300 ou 600 mg d’huile de CBD, leur niveau de cortisol baisse. Ce résultat souligne que le CBD affecterait la libération du cortisol. Donc, le stress qui est un facteur de trouble du sommeil.
  5. Une analyse récente sur le CBD. Pour la cause, 103 participants sont recrutés. Ceux-ci souffrent d’anxiété et de troubles du sommeil. Les chercheurs étudient les effets du CBD combinés à ceux d’autres médicaments prescrits. Pour ce faire, ils optent pour des doses allant de 25 à 175 mg. À l’issue, ils découvrent que 25 mg est une dose basse pour les troubles du sommeil. Qu’un dosage plus élevé est nécessaire.

En plus de ces études, nous pouvons ajouter une petite anecdote sur le CBD et le sommeil. C’est celle de Dominic Day, un Sarrasin et ancien joueur de rugby international gallois. L’athlète narre qu’il utilise le CBD pour retrouver le sommeil. En soulageant les douleurs qui l’empêchent de dormir. À ce sujet, il s’exprime comme suit :

«J’ai vu un article en ligne sur la façon dont le CBD pouvait soulager la douleur, et j’ai pensé que je le ferais essayer » [,..] «En quelques jours, j’ai remarqué que je dormais mieux. Je me suis réveillé en me sentant rafraîchi et ma récupération après l’entraînement a semblé plus rapide.»

Ces études, enquêtes et anecdotes pourraient très bien expliquer pourquoi l’UFC a décidé d’autoriser le cannabis médical pour les combattants de la MMA.