drapeau luxembourg

La législation sur le cannabis au Luxembourg est semblable, sur certains points, à celle de nombreux pays européens. Elle s’en démarque, néanmoins, par son orientation. Elle vise plus la conscientisation que la condamnation. Ceci est perceptible sous les angles suivants : possession, consommation, culture et distribution.


Le sommaire


Possession et consommation du cannabis

En effet, depuis 2001, posséder ou consommer du cannabis n’est plus passible d’une amende ou un d’un emprisonnement. Mais, il faudrait qu’il s’agisse effectivement d’une petite quantité de cette substance. Aussi, ces possession et consommation doivent s’inscrire dans le cadre d’un usage personnel. En outre, la personne concernée doit être un adulte, selon les tranches d’âge définies dans ce pays.

Culture du cannabis

Qu’en est-il de la culture ? De fait, la réglementation qui l’encadre est celle de 2018 sur le cannabis récréatif. Celle-ci stipule que toute personne adulte peut en cultiver pour un usage personnel. Ce point rejoint le précédent. Les deux ont un objectif bien défini, que nous aborderons plus bas.

Vente du cannabis

Toute la rigueur de la loi luxembourgeoise intervient lorsqu’il s’agit de la distribution ou commercialisation du cannabis. En fait, son commerce est interdit. Dans cet ordre d’idées, toute personne s’y aventurant s’expose à des sanctions lourdes. Sous cet angle, il s’agit à la fois, d’un emprisonnement et d’une lourde amende. Ceci dit, comment expliquer cette rigueur sur la distribution, alors que l’usage personnel, lui, est toléré ?

Les raisons sont nombreuses. Seules quelques-unes sont présentées dans la suite. D’une part, en limitant la quantité qu’un adulte devrait posséder et / ou consommer, la loi réduit par le fait même, les risques de santé y afférents. En clair, cette réglementation est une incitation implicite à l’éveil des consciences chez les consommateurs. D’autre part, en interdisant le commerce du cannabis, le gouvernement dresse une barrière au marché noir. Lequel brasse illégalement de fortes sommes d’argent.
En plus de tout ce qui a précédé, l’Etat luxembourgeois use positivement de cette substance. En effet, il se sert du cannabis thérapeutique pour soulager les patients souffrants de certaines pathologies. À ce sujet, Etienne Schneider, ministre de la santé, indique que plusieurs patients sont soignés grâce à cette substance.


Références

  • https://www.newsweed.fr/legalisation-cannabis-europe/
  • https://www.wort.lu/fr/international/le-cannabis-legal-inquiete-les-voisins-du-luxembourg-5cc1b210da2cc1784e342cf9