dessin chanvre

Prononcer le mot chanvre, près de certains suscite généralement rejet et terreur. À quoi cela est-il dû ? Pour plus d’un, il est question de l’influence des idées (fausses) reçues. Pour d’autres, le manque d’information (la bonne !) en est la cause. Que doivent-elles réellement savoir sur cette plante aussi atypique que fascinante ? À découvrir dans la suite de l’article.


Le sommaire


La plante : l’arbre

dessin chanvre

L’arbre

La chènevotte

Comme toute plante normale, le chanvre est composé de deux grands ensembles. D’un côté la tige, de l’autre, les feuilles. La chènevotte se situe sur le premier (ensemble). De quoi s’agit-il ? En effet, il désigne la moelle interne de la plante. Autrement dit, cette partie de la tige qui reste après séparation de la fibre. Cette dernière est abordée ci-dessous.

La fibre

La fibre figure parmi les parties de cette plante qui la rendent populaire et très utile au genre humain. Du moins, pour ceux qui prennent la peine de s’informer sur le sujet. Comment expliquer cela ? En effet, elle est fortement utilisée dans l’industrie actuelle, au même titre que le coton. Pourquoi ? Très souvent c’est pour la fabrication des vêtements écologiques et le cordage.

Les fleurs et les feuilles

feuilles chanvre

Les feuilles

fleurs chanvre

Les fleurs

Comme il a été notifié à l’amorce de cette partie, le chanvre a tout d’une plante normale. Mise à part sa vertu qui la démarque des autres. À ce sujet, les feuilles et fleurs du chanvre ont encore plus de vertus que la fibre. De fait, elles sont grandement utilisées en médecine (l’aromathérapie, par exemple) et en cosmétique (pour les huiles).

Les graines

Les graines de chanvre sont généralement mises à l’écart au profit des deux parties traitées plus haut. Mais à tort ! Pourquoi ? Parce qu’elles aussi ont un incroyable talent, dans le sens figuré du terme. En fait, le secteur de l’alimentation en tire profit. Ces graines sont riches en fibres, nutriments, protéines et bien d’autres. Raison pour laquelle l’industrie alimentaire s’en gave, et à souhait.

Les substances chimiques naturelles

Le THC

Voici le composant qui sème la confusion dans les esprits, au sein de l’opinion publique ! Il s’agit du Tétra-hydro-cannabidol. De fait, cette molécule permet d’établir le distinguo entre le cannabis dit illégal (qui rend stone, high, fait planer) et le chanvre. Le premier est fortement chargé en THC (4 à 30%) et le dernier ne l’est pas (à peine 0.3%).

Le CBD

Le Cannabidiol, en abrégé CBD est un autre cannabinoïde, une molécule comme celle précédente. À la différence qu’elle ne sème aucune confusion. Au contraire, celle-ci fait la gloire du chanvre. Pourquoi ? Parce qu’il a l’effet inverse sur le consommateur. Pendant que le THC à forte dose fait planer, le CBD soulage et apaise. Certaines langues le comparent même à un sédatif ; mais naturel.

Le CBN

Le chanvre est taxé de plante atypique, avec raison. Les molécules utiles pour l’homme, il en dispose, à en donner le vertige. D’ailleurs, la communauté scientifique ne les a pas toutes étudiées. Ce qui fait que certaines sont très peu connues du public. Le CBN, ou Cannabinol en est une. Elle est à la fois un anti-spasmodique, antibiotique et un sédatif naturel pour les consommateurs.

Le THCV

La liste des molécules ou composants qui font l’attrait du chanvre est très longue. Chacune (la molécule) a sa dose de richesse enfouie en elle et très peu connue du grand public. Le Tétra-hydro-cannabivarine (en abrégé THCV) appartient à la même catégorie que le CBN présenté plus haut. Son apport est médical. En effet, cette molécule agit comme antiépileptique et analgésique ; de manière naturelle.

Le chanvre est-il légal ?

Nombreux sont ceux qui se posent cette question. Soit parce qu’ils sont conscients des bienfaits du chanvre et hésitent à essayer, étant donné la peinture peu luisante faite à son sujet. Soit par simple curiosité. Qu’il s’agisse de l’une ou de l’autre raison, il est important d’éclaircir ce sujet qui a dérouté plus d’un.

La première chose à savoir est qu’il existe bel et bien une différence entre le chanvre (non chargé en THC) et le cannabis illégal (chargé en THC). De fait, c’est ici que commencent toutes ces embrouilles. Pourquoi ? Parce que certaines langues peu renseignées ont tendance à assimiler ou prendre l’un pour l’autre. Or, la différence y est, bien qu’étant fine.

Le cannabis a un taux élevé de Tétra-hydro-cannabidol (THC). Comme il a été dit plus haut, c’est cette substance qui fait planer et rend stone. La teneur oscille très souvent entre 4 et 30%, en fonction des besoins des consommateurs. Or, le chanvre a une teneur en THC qui n’excède pas 0.3%. Ce qui le rend inoffensif, contrairement aux idées reçues. À ce sujet, il convient de signaler qu’il est légal dans plusieurs pays (France, Belgique, Suisse etc), étant donné que la législation fixe le taux de THC à maximum 0.2%.


Références

  • https://www.futura-sciences.com/planete/questions-reponses/botanique-chanvre-cannabis-difference-12923/
  • https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/medecine-thc-4275/
  • https://maisondherbes.com/chanvre-et-thc-tout-est-une-question-de-concentration/
  • https://www.cbdcorner.fr/cbd/
  • https://www.nuntisunya.com/chanvre-plante-description/?lang=fr
  • https://www.norml.fr/sante-prevention-rdr/cannabinoides-principes-actifs/
  • https://www.cibdol.fr/blog/742-cbn-et-cbd-quelle-difference-
  • https://www.docteur-vaporisateur.com/content/30-legislation-du-chanvre-en-france
  • https://www.elle.be/fr/248552-cbd-tout-ce-quil-faut-savoir-sur-le-cannabis-legal-en-belgique.html
  • https://fr.wikipedia.org/wiki/Cannabis_en_Suisse