Le nérolidol figure parmi la longue liste de terpènes que l’on retrouve dans les plantes, en général, et dans le cannabis en particulier. Ceci étant dit, nous vous proposons de partir à la découverte de celui-ci, dans cet article. Plus de détails dans la suite.

Le sommaire

Le nérolidol en bref

D’entrée de jeu, découvrons ce terpène dans son ensemble. À ce sujet, nous vous proposons de faire un focus sur les aspects ci-après : la dénomination et la particularité du nérolidol.

D’une part, il est à noter que ce terpène est aussi appelé péruviol. C’est d’ailleurs ce que souligne notre source, en le définissant :

Le nérolidol, connu également sous le nom de péruviol, est un sesquiterpène alcool présent dans de nombreuses huiles essentielles et plantes. Il est un constituant majeur des huiles essentielles de néroli, de Brassavola nodosa et de Myrocarpus fastigiatus et se trouve aussi dans le gingembre, la lavande, les Melaleuca, le chanvre cultivé (Cannabis sativa L.) et la citronelle.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9rolidol

Comme le précise la citation précédente, ce terpène appartient à la grande famille des sesquiterpènes. Sous cet angle, vous vous demandez ce qu’est cette famille. Pour répondre à votre question, convoquons cette autre source :

Les sesquiterpènes forment une classe de molécules de la famille des terpènes, de formule moléculaire brute C15H24. Les sesquiterpénoïdes sont leurs nombreux dérivés par synthèse ou modification biologique (typiquement oxydation ou réarrangement). Ce sont des molécules que l’on rencontre couramment dans le vivant (surtout les végétaux), où elles sont synthétisées à partir du farnésyl pyrophosphate et jouent divers rôles métaboliques.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sesquiterp%C3%A8ne

D’autre part, présentons la particularité de ce terpène. En effet, elle n’est pas très différente de celle des autres. Pourquoi ? Parce que cela a trait à l’arôme. De fait, le nérolidol a une odeur forte et agréable. Sous cet angle, il donne aux plantes qui le contiennent des arômes boisés, floraux, fruités et terreux. C’est le cas des suivantes : chanvre / cannabis, la citronnelle, l’eucalyptus, l’arbre à thé, le gingembre etc.

Les propriétés chimiques et physiques

Comme tout autre terpène, celui-ci a des éléments physico-chimiques qui permettent de l’identifier. Voyons cela ci-dessous.

La structure

En chimie, il est représenté par la structure suivante.

Crédit : Wikipédia

L’identification

Les éléments suivants permettent de l’identifier.

  1. Nom UICPA : 3,7,11-triméthyldodéca-1,6,10-triène-3-ol
  2. No CAS : 7212-44-4 3790-78-1 (racémique cis) 40716-66-3(racémique trans) 142-50-7 ((S)-Z-nérolidol)
  3. No ECHA : 100.027.816
  4. No CE : 230-597-5
  5. No RTECS : JR4977000
  6. PubChem : 5284507
  7. Apparence : liquide incolore à jaune clair

Les propriétés chimiques

Elles sont les suivantes.

  • Formule brute : C15H26O
  • Masse molaire : 222,3663 ± 0,0141 g/mol C 81,02 %, H 11,79 %, O 7,2 %,

Les propriétés physiques

Elles sont les suivantes.

  • T° ébullition : 145−146 °C à 16 hPa 114 °C à 1 mmHg
  • Masse volumique : 0,88 g·cm-3 0,875 g·cm-3 à 25 °C3

Les propriétés optiques

En effet, ici, il s’agit de l’indice de réfraction ci-après : \textit{n}_{D}^{20} = 1,4793

Utilisation du nérolidol

De fait, après la brève présentation de ce terpène, il serait intéressant de marquer un arrêt sur son utilisation. Entendez par là les domaines d’application et ses effets. Ceci dit, nous avons ciblé trois grands secteurs d’activité qui font usage de ce terpène.

D’abord, l’industrie cosmétique. Pour quelle raison ? En effet, son odeur unique est utilisée pour la fabrication des shampoings, parfums et bien des produits nettoyants. À ce sujet, il se dit que chaque année, cette industrie emploie entre 10 à 100 tonnes de ce terpène.

Ensuite, l’industrie alimentaire. En effet, cela était déjà évident, du moins pour ceux qui s’y connaissent un peu. Ce terpène est également utilisé pour des produits alimentaires. Sous cet angle, le nérolidol est un agent de saveur alimentaire salubre; fait office d’agent d’exhausteur de saveur.

Enfin, l’industrie pharmaceutique. Cela devient de plus en plus une évidence ! Dès qu’on parle de cannabis, il faut automatiquement s’attendre à aborder la portée médicale de l’élément étudié. Notre terpène n’échappe point à cette tradition; car, il serait responsable d’un certain nombre d’effets. Ainsi dit, nous vous les citons ci-dessous.

  1. Neuroprotecteur (Cette Une étude animale en parle)
  2. Anti-inflammatoire (Cette recherche publiée dans la revue Clinical Pharmacology en fait mention)
  3. Antiulcéreux (Cette étude de 2014 en parle)
  4. Antioxydant (Des études cellulaires font un focus sur cet effet)
  5. Antitumoral (Une étude publiée dans la revue Carcinogenesis s’est focalisé sur le sujet)
  6. Antinocicéptif (Cette recherche publiée dans la revue Clinical Pharmacology s’incrit dans cette mouvance)

Pour peaufiner ce contenu, signalons que ce terpène, nerolidol, est naturellement présent dans les fleurs de CBD.

À lire également.