Comme dans de nombreux pays, le cannabis était jusque là interdit au sein de l’Etat mexicain. À ce sujet, son éventuelle légalisation aurait bien pu virer vers un thème tabou. Mais, ces dernières années, les choses ont évolué. Pourquoi ? Parce que le processus de légalisation du cannabis au Mexique est en cours. Plus de détails dans la suite.


Le sommaire


Les précurseurs de la légalisation du cannabis au Mexique

Tout projet de loi a des adhérents et des opposants. D’ailleurs, c’est le principe même de la démocratie. Ceci dit, la légalisation du cannabis au Mexique connaît également cette dualité. Pourquoi ? Parce que, d’un côté, nous avons ceux qui militent pour que l’interdiction soit maintenue. Pendant que de l’autre, certains estiment qu’il serait judicieux pour les dirigeants mexicains de légaliser le cannabis. Dans cet ordre d’idées, intéressons-nous à ceux qui sont pour : les précurseurs.

Comment justifient-ils leur position ? De fait, les arguments sont nombreux. Néanmoins, ici, intéressons-nous à deux qui, selon nous, sont capitaux. D’un côté, en conservant l’interdiction, la législation favorise le développement du marché noir, des cartels. Il est à préciser que, ce n’est pas parce qu’une pratique est interdite qu’elle n’existe pas. De fait, les précurseurs se sont rendus compte que l’interdiction ne fonctionne pas, en réalité. Les faits sont là : toujours plus de cartels ! Ainsi dit, l’idéal serait donc de procéder à la légalisation du cannabis au Mexique. Ce qui, par ricochet, permettrait de garder le contrôle sur la production, la possession, la commercialisation et la consommation.

De l’autre, l’interdiction du cannabis serait une violation des libertés. À ce sujet, la plus haute Cour du Mexique serait d’ailleurs intervenue, afin que cette violation prenne fin. Dans cette logique, l’extrait issu de notre source Merry Jane est fort révélateur. Lisons !

Le 31 octobre 2018, la Cour suprême du Mexique a jugé que l’interdiction du cannabis violait le droit constitutionnel des citoyens au «libre développement de la personnalité». Dans le cadre de la décision, le tribunal a imposé un délai d’un an aux législateurs pour adopter un projet de loi sur la légalisation. Les législateurs ont cependant manqué cette date limite , alors qu’ils débattaient des détails de la légalisation.

En clair, relativement à ce qui précède, la légalisation du cannabis au Mexique serait donc une restauration des libertés.

Dans cette lancée toujours, plusieurs personnalités n’ont pas hésité à s’exprimer ouvertement sur le sujet. En guise d’illustration, mentionnons la sénatrice Jesusa Rodríguez. Cette dernière estime que la légalisation du cannabis au Mexique est une «Question prioritaire au Sénat pour cette période». D’ailleurs, elle ne s’arrête pas là. En fait,  Rodríguez expose une plante de marijuana, dans son bureau comme décoration. Puis, partage ladite décoration sur le réseau social Twitter. À ce sujet, nous vous insérons son Twitte ci-dessous.

De fait, à la suite de Jesusa Rodríguez, le sénateur Ricardo Monreal, le coordinateur Morena dans le corps, lui aussi se prononce. Il soutient Rodríguez en ces temes :

«Ce que je veux vous dire, c’est qu’elle dit que la législation sur le cannabis est une priorité et je lui dis que oui, c’est l’une des priorités du groupe». (Source Merry Jane)

En clair, ces précurseurs et bien d’autres grandes figures sont à la base du projet de loi sur la légalisation du cannabis au Mexique. Allons donc voir ce qui se passerait, en cas d’adoption.

Les implications du projet de loi sur la légalisation du cannabis au Mexique

En effet, comme tout projet de loi, celui sur la légalisation du cannabis au Mexique va entraîner un certains nombre de choses, s’il est adopté. Ceci dit, pour le compte de cet article, nous nous intéressons particulièrement à la culture, possession, commercialisation et consommation du cannabis au Mexique.

D’abord, que prévoit ledit projet sur la culture du cannabis ? En fait, les personnes adultes (plus de 18 ans) pourraient désormais cultiver jusqu’à 20 plantes de cannabis, pour un usage personnel. Mais, la condition étant que le rendement annuel n’excède point 480 grammes. Sous cet angle, les patients ayant besoin de traitements aux produits cannabiques pourraient demander à cultiver plus de 20 plantes.

Ensuite, qu’en est-il de la possession ? De fait, le projet de loi sur la légalisation du cannabis au Mexique en fait mention. Si adoption, toute personne adulte pourrait posséder jusqu’à 28 grammes, pour un usage personnel. Dans cette lancée, la détention de 200 grammes serait dépénalisée.

Que dire de la commercialisation ? En effet, l’Institut mexicain de réglementation et de contrôle du cannabis, organisme décentralisé créé à l’occasion, s’occuperait de ce volet. Chaque entreprise qui souhaiterait commercialiser le cannabis se rapprocherait de cet Institut. Afin d’obtenir une licence. Ceci dit, une taxe de 12% est prévue.

Que pouvons-nous dire de la consommation ? En fait, ce projet de loi sur la légalisation du cannabis au Mexique démarquerait ce pays, des autres. Pourquoi ? Parce qu’une consommation publique serait autorisée. Sauf dans des espaces marqués comme non-fumeurs. C’est une première !

Les bénéfices du projet de loi sur la légalisation du cannabis au Mexique

Il serait impertinent d’ignorer les bénéfices de ce projet pour l’Etat mexicain. En effet, ils sont nombreux. Toutefois, nous prenons les principaux. D’une part, cela permettra de réduire l’impact et l’ampleur du marché noir, des cartels. D’autre part, les taxes collectées pourront servir à autre chose. Bien entendu, en dehors de la lutte contre la toxicomanie déjà prévue. Par ailleurs, cela établirait un sentiment de justice, au sein de l’opinion publique. Notamment pour les consommateurs de cannabis qui se sentaient oubliés.

Le projet de loi sur la légalisation du cannabis a été approuvé par le sénat

C’était prévisible, étant donné la tournure que prenait le débat sur la légalisation du cannabis au Mexique. Notre source Forbes annonce que le projet de loi a été approuvé par le sénat. Dans cet ordre d’idées, Robert Hoban s’exprime en ces termes, sur Forbes :

Il reste quelques étapes à franchir pour légaliser la marijuana au Mexique, mais le projet de loi a été approuvé par le Sénat mexicain. Le projet de loi établira un marché réglementé du cannabis pour permettre aux 18 ans et plus d’acheter et de posséder jusqu’à 28 grammes de marijuana. Il permet également une disposition de culture personnelle pour que les individus cultivent jusqu’à quatre plantes pour un usage personnel. Certaines exigences techniques doivent encore être définies avant l’adoption pure et simple, y compris si la culture à usage personnel doit ou non être suivie par le gouvernement.

Dans cette même lancée, il ajoute que :

Le Mexique cherche à réglementer et légaliser la plante, à mettre en place des contrôles stricts sur la propriété et la chaîne d’approvisionnement et à s’engager dans le commerce national et, surtout, international autour de la marijuana. Les dollars investis dans cette industrie doivent être conformes à toutes les formes de vérification des sources financières – en théorie, ce qui réduit la possibilité pour le crime organisé de participer à cette entreprise.

Il ne manque pas d’émettre des réserves, relativement à la suite des évènements. À ce sujet, Robert précise :

Ce qui semble contre-intuitif à la campagne de légalisation du Mexique est que le chanvre peut ou non être inclus dans sa version finale – car il peut constituer une menace trop importante pour les industries mexicaines existantes. Je dirais que c’est précisément pourquoi le chanvre est si important – sa polyvalence et sa multitude d’utilisations industrielles vont bien au-delà de l’objectif unique d’être cultivé pour l’extraction de cannabinoïdes.

En ce qui concerne l’adhésion des consommateurs de cannabis à cette nouvelle manière de fonctionner, il est important de se questionner. C’est  d’ailleurs ce que fait Robert, lorsqu’il dit :

Le Mexique a une histoire bien documentée de consommation de cannabis, mais ces consommateurs vont-ils déplacer leurs habitudes d’achat vers un marché commercial légal ? La réponse est probablement oui – s’il existe des points de distribution de marijuana à des fins médicales vendant des produits créés par un système réglementé. Et ce système va-t-il déplacer certaines des grandes opérations de culture illicite à travers le Mexique ?

2021 : Année de grâce pour le cannabis au Mexique ?

Certains mexicains perdaient déjà espoir que le cannabis puisse effectivement être légalisé dans leur pays. De fait, cela peut sembler logique. Pourquoi ? Parce que c’est en octobre 2018 que la Cour Suprême annonce que l’interdiction du cannabis est inconstitutionnelle. Cela fait quand même plusieurs années ! Mais, malgré cette lenteur observée dans le processus, les choses ont évolué.

À ce sujet, 2021 pourrait être une sorte d’année de grâce pour le cannabis. Pourquoi ? Parce que nombre d’actes orientent vers cette option. Dans cet ordre d’idées, nous pouvons prendre quelques-uns, à titre illustratif. Dit ainsi, lesquels donc ? D’abord, le ministère de la Santé du pays a publié de nouvelles règles concernant l’usage légal du cannabis médicinal. Ensuite, ledit règlement aurait été accepté par le président mexicain Andrés Manuel López Obrador. Enfin, le deadline pour l’adoption de la loi est connu : le 30 avril 2021. De fait, pour cause de manque de temps, la chambre basse du Congrès mexicain a demandé une prolongation jusqu’en avril 2021. Sous cet angle, le président López Obrador, lors d’une conférence de presse en décembre, déclare :

« Ils ont demandé à la Cour suprême (mexicaine) une prolongation parce que les deux chambres ne pouvaient pas parvenir à un accord et qu’elles manquaient de temps pour apporter des révisions ».

Source : https://www.leafly.ca/news/politics/mexico-is-moving-to-legalize-cannabis-in-2021-what-does-that-mean-for-the-us

Dans cette lancée, les médias locaux de renchérir :

«Mais c’est une question de forme, pas de fond.»

Donc, la légalisation du cannabis au Mexique serait déjà consommée dans le fond; mais requiert juste quelques formalités, pour ce qui est de la forme.

Légalisation du cannabis au Mexique : quel effet dans le monde ?

En effet, L’Uruguay a légalisé le cannabis en 2013 . Le Canada, quant à lui, le fait en 2018. Le Mexique pourrait également rejoindre cette danse en 2021. À ce sujet, cela va sans dire que ce pas aura un effet à l’échelle internationale. D’ailleurs, certains observateurs ne manquent pas de le souligner.

1 – Jordan Lewis, PDG de  Fotmer Life Sciences

«À bien des égards, le Mexique est en quelque sorte un indicateur pour les pays d’Amérique latine».

Source : https://www.leafly.ca/news/politics/mexico-is-moving-to-legalize-cannabis-in-2021-what-does-that-mean-for-the-us

Il ajoute :

«Si le Mexique met en œuvre un programme de légalisation, partageant une frontière aussi vaste avec les États-Unis, cela signale la fin d’une époque, je crois».

Source : https://www.leafly.ca/news/politics/mexico-is-moving-to-legalize-cannabis-in-2021-what-does-that-mean-for-the-us

Il poursuit :

«Et je pense que les autres pays d’Amérique latine vont en prendre note. Cela accélérera l’acceptation des efforts de légalisation dans toute l’Amérique latine et dans le reste du monde. »

Source : https://www.leafly.ca/news/politics/mexico-is-moving-to-legalize-cannabis-in-2021-what-does-that-mean-for-the-us

2 – Erick Factor, fondateur de la société canadienne de cannabis MYM Neutraceuticals (cité dans le journal espagnol El Pais).

«L’emplacement du Mexique dans le monde est parfait, les coûts de main-d’œuvre sont parfaits, son climat est parfait».

Source : https://www.leafly.ca/news/politics/mexico-is-moving-to-legalize-cannabis-in-2021-what-does-that-mean-for-the-us

Dit autrement, cette légalisation du cannabis au Mexique va ouvrir une porte pour que les entreprises étrangères spécialisées dans le cannabis, investissent au Mexique. Ce qui, par ricochet, aura pour conséquence d’élargir l’assiette fiscale du pays. Dans la même lancée, la société de conseil Cannacord Genuity, basée à Vancouver, en Colombie-Britannique, envisage déjà un marché potentiel du cannabis de 2,25 milliards de dollars au Mexique.

Et les cartels dans tout cela ?

Il est tout simplement impossible de parler de légalisation du cannabis au Mexique, en faisant fit des cartels. Lesquels avaient, jusque là, le monopole de ce marché. Dans cette logique, il serait peut-être indiqué de se poser une question fondamentale : comment vont-ils réagir ? Logiquement, ils pourraient, soit bien accueillir cette nouvelle, soit la voir d’un mauvais œil. Certains diront que leur réaction n’a pas grand intérêt, face aux actions du législateur. Mais, nous tenons à préciser que : au moins 150 000 personnes ont été assassinées depuis 2006, lorsque le gouvernement mexicain a commencé sa guerre contre les cartels – et ce chiffre n’inclut pas les dizaines de milliers de personnes portées disparues et présumées victimes de la violence. Face à un tel bilan, la réflexion sur cette question semble capitale !

Nous vous présentons quelques avis sur la sujet.

1- Gary J. Hale, chercheur non-résident en politique des drogues et en études sur le Mexique au Baker Institute for Public Policy de l’Université Rice.

Pour lui, les cartels mexicains vont améliorer rapidement leur culture de cannabis après la légalisation au Mexique. Ceci dans le but de faire concurrencer leur marijuana illicite des marchés légaux américains dans les années suivant la légalisation mexicaine.

2 – Duncan Wood, Directeur du Mexico Institute au Woodrow Wilson International Center for Scholars à Washington, DC.

Il pense que la légalisation aura un impact financier minime sur les cartels du Mexique. Il précise, cependant que cela pourra diminuer  le nombre de jeunes hommes dans les prisons mexicaines pour possession de marijuana, qui finissent souvent par être recrutés dans les DTO.


Références

  • https://www.marijuanamoment.net/mexican-senator-decorates-desk-with-marijuana-plant-as-legalization-bill-is-poised-to-advance/
  • https://www.newsweed.fr/quick-hit-aout-2020/
  • https://merryjane.com/news/mexican-president-says-country-will-legalize-weed-in-2020-but-is-he-for-real-this-time
  • https://www.newsweed.fr/mexique-legalisation-cannabis-repoussee-septembre/
  • https://www.newsweed.fr/quick-hit-aout-2020/